MBA VILLEURBANNE INVITE STANOO À EXPOSER SES PERSONNAGES PSYCHÉDÉLIQUES

Pour la troisième MBA Night, nous invitons Stanoo à exposer ses dernières œuvres peuplées de personnages colorés et psychédéliques dans notre shop MBA – My Body Art à Villeurbanne.

En plus d’être passionné par les tattoos, Stanoo se définit comme étant un artiste peintre Queer et street-artiste qui s’inspire des grands peintres de l’art contemporain, la culture populaire et les dessins animés. Il aime peindre les personnages qui hantent ses rêves et ses visions psychédéliques. Son art se propage entre érotisme et fantasmagorie, créatures androgynes sous acide et autres poupées délurées aux regards surdimensionnés qui peuplent son univers coloré.

Nous sommes heureux de pouvoir vous présenter une partie de ses œuvres à partir de samedi 13 mai 2017 à 19h, date du vernissage de l’exposition.

Pour vous donner envie de venir découvrir son travail, nous avons posé quelques questions à Stanoo.

Partager

Faîtes le savoir autour de vous

Salut Stanoo ! A travers tes peintures, on devine ta culture comics, popart, trash et queer. Quels messages souhaites-tu faire passer à travers tes créations ? Quels messages souhaites-tu faire passer à travers tes créations ?

Wooofff, bonjour MBA ! Depuis tout petit, je suis passionné par l’art et la culture populaire et un gros consommateur de cinéma et de films d’animation en tous genres. Grand noctambule des nuits lyonnaises, je fréquente la scène Queer et fétichiste depuis quelques années où je me livre à des performances libres sous l’apparence d’un chien bardé de cuir ou d’une créature androgyne… Je ne cherche pas directement à faire passer un message, j’aime penser que mes peintures et mes personnages reflètent ma personnalité, mes perceptions et mes choix de vie. Une forme d’exhibition plutôt qu’une revendication. Si j’avais à faire passer un message, ce serait d’encourager la différence… La différence est une force !!!

Vois-tu un lien entre tes œuvres couchées sur la toile, et ton travail de tatoueur ?

J’aborde mon travail de tatoueur d’une manière assez alternative à ma peinture. Disons que le style est similaire mais que la démarche est différente. En situation de tatoueur je considère que le client est l’artiste… ou du moins que sa vision est artistique. J’essaye d’être le plus fidèle à l’image qu’ils se font de leur futur tatouage en leur apportant ma plume, mes conseils et mon esthétisme.   

Je sais que tu aimes également détourner l’univers des poupées et des poupons pour en faire des créatures hybrides et décalées, en pleine adéquation avec ton style. D’autres idées de détournement à venir, d’autres envies de fusionner des choses ?

Oui, j’ai toujours eu une fascination et un certain plaisir à détourner jouets, poupées et robots. Je les définit comme des placebos, des substituts d’humanité… wooofff, je me perds là [rires]! Je suis toujours friand d’aborder de nouveaux supports, de nouveaux univers, de collaborer avec d’autres artistes. Mon rêve serait un jour d’arriver à donner vie à mes personnages à travers des vidéos d’animation et, pourquoi pas, réaliser un jour mon propre cartoon!

Comment définirais-tu le style de ta peinture ?

J’ai beaucoup de mal à définir ma peinture, mes influences sont multiples et ma technique est mixte… Je m’imprègne de tout ce qui me plait dans ce monde! Je m’inspire des grands artistes de l’art contemporain et les courants artistiques que j’aborde sont divers. Un joyeux mélange de genres où le hasard a des fois son importance. Je préfère citer quelques artistes qui m’ont grandement influencé : Keith Haring, Murakami Takashi, Marcel Duchamp, Andy Warhol, le réalisateur John Waters et… ma mère [rire] !

Cela fait maintenant plusieurs années que tu travailles avec nous à MBA Villeurbanne. Cette expérience à nos côtés et dans le monde de la modification corporelle a-t’elle un impact dans ta vision du monde et de ta créativité ?

Bien sûr! Ma passion pour le tatouage et mon travail au sein de l’équipe MBA sont une source d’inspiration perpétuelle et cela participe grandement à mon épanouissement personnel et à mon évolution artistique. Je rencontre énormément de gens aux personnalités diverses et intéressantes. De plus, le corps humain et la peau sont des sujets et des supports fascinants… Bosser en tattoo shop me permet de peaufiner mon style et de faire des trouvailles graphiques tous les jours !

Parle-nous plus précisément des œuvres que tu vas exposer le 13 mai.

Je ne veux pas trop en dire [rire] ! Une série d’une vingtaine de toiles inédites en petits et grands formats, clairement inspirée par la culture Queer et Geek et les films d’animations… Des portraits minimalistes de personnalités de la communauté Queer et quelques peintures hommage à l’artiste Keith Haring – fer de lance de mon inspiration !

Cliquez ici pour avoir plus d’informations sur l’événement et vous inscrire.

Au plaisir de vous y voir !

Galerie